fbpx

Blog

« Kanebni » Votre référence dans le domaine du bâtiment et de la construction au Maroc.

Techniques d’assainissement non collectif

L’assainissement non collectif consiste à effectuer le traitement des eaux usées domestiques sans passer par les égouts collectifs. Il concerne les bâtiments et les constructions qui ne sont pas desservies par un réseau public de collecte des eaux usées, mais qui doivent quand même assurer un assainissement en bonne et due forme afin d’éviter des risques sanitaires et environnementaux graves. Il existe trois principaux types d’installations pour l’assainissement non collectif :

Fosse septique

La fosse septique est un bac qui reçoit uniquement les eaux issues des toilettes, appelées eaux-vannes. Les solides les plus lourds se déposent au fond de la fosse pour former les « boues », tandis que les plus légers (graisses) restent en surface et forment l’écume. Les bactéries anaérobies digèrent une partie des solides organiques pour que l’eau se filtre ensuite dans un champ d’épuration formé de drains. Les gaz nocifs sont en même temps évacués par un système de ventilation.

Fosse toutes eaux  

La fosse toutes eaux est devenue la principale solution d’assainissement individuel, car contrairement à la fosse septique, elle peut collecter et retenir les eaux ménagères domestiques (eaux-vannes et eaux ménagères).  Les graisses et les matières légères restent en surface, alors que les matières plus lourdes vont vers le fond de la cuve par gravité. Les bactéries anaérobies, comme dans la fosse septique, liquéfient les solides en métabolisant la matière organique. Les eaux prétraitées sont ensuite envoyées par gravité vers la tranchée d’épandage ou le puits perdu.

Conçues en plastique (PEHD, PVC) ou en béton, la fosse septique et la fosse toute eaux, nécessitent des travaux de terrassement pour leur mise en place ainsi que pour l’installation des éléments du circuit de décantation et des canalisations.

Station d’épuration

La station d’épuration domestique ou la micro station est une installation d’assainissement individuelle complète et très efficace pour épurer les eaux usées. Constituée de plusieurs compartiments concentrés dans une seule cuve (parfois plus), elle arrive à réunir en elle toutes les étapes de prétraitement et de traitement, rejetant des eaux déjà épurées dans le sol, au lieu d’eaux simplement prétraitées comme c’est le cas pour les fosses septiques et fosses toutes eaux. Les micro-stations d’épuration utilisent des micro-organismes (bactéries) pour attaquer les éléments polluants présents dans l’eau. Selon la disposition de ces bactéries et le média utilisé (matériau sur lequel se fixent les bactéries du traitement), trois grands types de micro-stations s’offrent à vous :

  • Micro-station à culture libre : Ou micro-station à boues activées, consiste à laisser les bactéries épuratrices en suspension dans l’eau et la boue.
  • Micro-station SBR : Micro station à réacteur biologique séquentiel, qui permet de gérer, à l’aide d’un système électronique, toutes les phases du traitement des eaux usées. C’est une version évoluée de la micro-station à boues activées.
  • Micro-station à culture fixée : L’utilisation d’un support pour fixer les bactéries (média en laine de roche, fibre végétale, plastique…).

Les micro-stations à culture fixée présentent l’avantage de générer beaucoup moins de boue (coûts de vidange moins importants), ainsi que de mieux gérer les changements du volume d’eaux usées à traiter, qui peuvent survenir après une absence temporaire (voyage), ou d’une augmentation temporaire du nombre d’occupants.

  • Le prétraitement

Faisant office d’une fosse septique ou fosse toutes eaux, cette étape assure la décantation des matières solides, pour former une sorte de boue dans le fond de la cuve. Cette dernière doit être vidangée régulièrement.

  • Le traitement 

Deuxième compartiment appelé « réacteur biologique » et assurant la mise en contact de l’effluent avec les bactéries épuratrices aérobies ainsi que son aération par un générateur d’air.

  • L’après traitement

Apres le passage dans les compartiments de prétraitement et de traitement secondaire, les eaux usées (traitées) sont rejetées selon la nature du sol environnant (infiltration directe dans le sol, irrigation des végétaux…).

LEAVE A COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *