fbpx

Blog

« Kanebni » Votre référence dans le domaine du bâtiment et de la construction au Maroc.

Le bétons et les blocs de construction

Grand ou petit ouvrage, sur terre ou enterré, le béton est un matériau de construction tellement polyvalent, qu’on le retrouve pratiquement partout. En effet sa structure composite, constitué essentiellement de ciment, d’eau et de granulats (sable, gravier ou autres) lui permet, grâce à la modification du dosage de chaque composant, de jouer sur ses propriétés techniques et ses performances. Il est également possible d’y ajouter de nouveaux matériaux, notamment des barres d’acier, des fibres métalliques, des produits et adjuvants hydrofuges etc…

Bétons standards
  • Béton armé : Constitué de béton et d’armatures en acier disposées de manière à résister aux contraintes de traction et à limiter l’ouverture des fissures.
  • Béton de propreté : Permet d’obtenir une surface de travail propre en évitant la contamination du béton de fondation par le sol.
  • Béton de masse : Béton prêt à l’emploi pour les éléments de forte épaisseur et les constructions de grands volumes.
Bétons spéciaux
  • Béton précontraint : Le béton précontraint est un béton dans lequel on introduit des barres d’acier mises en tension opposée à celle qu’il aura à subir afin d’augmenter ses performances de résistance à la compression ou à la traction.
  • Béton drainant : Possédant une forte porosité pour permettre l’absorption et le drainage de l’eau, évitant ainsi la formation de flaques.
  • Béton léger : Utilisé en remplissage, pour des éléments porteurs et isolants, car il est plus facile à déformer, mais assure une meilleure isolation.
  • Béton fibré : Les armatures classiques sont remplacées par des fibres (naturelles, métalliques…), lui permettant d’être plus homogène et facile à manipuler.
  • Béton autoplaçant : Béton hydraulique fluide qui s’étale rapidement grâce à des adjuvants et des agents de viscosité. Il se compacte sans travail de vibrations et se met en place dans les coffrages, même les plus complexes.
  • Béton étanche : Possède une grande étanchéité à l’eau grâce à l’addition d’adjuvants aux propriétés hydrofuges. Sa résistance mécanique est ainsi augmentée.
  • Béton projeté : Facile et rapide à mettre en œuvre, il est directement projeté sur le support. Il présente également une densité plus élevée qu’un béton classique et offre donc une meilleure durabilité.
Blocs de béton, pierre reconstituée et blocs isolants

Les blocs de construction permettent une mise en œuvre rapide et pratique grâce à des modules préfabriqués en blocs ou en panneaux. Ces derniers peuvent être en béton, en pierre reconstituée ou en matériaux de synthèse.

  • Bloc de béton (parpaing) : Bloc de béton préfabriqué, pouvant être plein, creux (alvéolé) ou multifonctions (formes d’alvéoles selon le besoin).
  • Bloc à bancher : Les blocs à bancher sont un type de parpaing ouvert sur les deux faces opposées, contrairement au parpaing standard qui n’est ouvert que sur une seule face. Ces ouvertures superposées lors du montage des murs permettent le coulage de béton sur des armatures. C’est donc une solution plus rapide et sure.
  • Bloc de béton cellulaire : Le béton cellulaire contient, en plus du sable du ciment et de l’eau, de la poudre (ou pâte) d’aluminium et de l’air. Ceci lui permet de créer des microcellules de béton protégées par de fines parois. Cette structure lui attribue une imperméabilité sans faille afin de lutter contre l’humidité et les remontés capillaires. Il est également thermiquement très isolant et ininflammable. Tout en restant léger, le béton cellulaire peut être utilisé pour des murs porteurs ou des cloisons, à l’intérieur comme à l’extérieur.
  • Blocs coffrants isolants : Technique d’emboîtement de plaques isolantes généralement en PSE (polystyrène expansé) ou en graphite de granit pour former un mur. Une fois montées les unes sur les autres, ces plaques sont reliées entre elles avec un système de clips rigides. Le béton est ensuite coulé sur l’ensemble afin d’obtenir une structure suffisamment porteuse et parfaitement isolante.
  • Bloc à isolant intégré : Un isolant (laine de roche, PSE, laine de bois, mousse résolique…) est inséré dans les alvéoles du bloc de parpaing de bois ou de la brique monomur. Cette solution est plus rapide et économique, et garantit une très bonne isolation thermique et acoustique.
  • Bloc de pierre ponce : Constituant une bonne alternative aux parpaings standards, le bloc de pierre ponce est constitué de pierre volcanique. Il reste léger et contient plusieurs alvéoles permettant une forte inertie thermique. Le bloc de pierre ponce permet également une grande résistance à l’humidité.

LEAVE A COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *