fbpx

Blog

« Kanebni » Votre référence dans le domaine du bâtiment et de la construction au Maroc.

Types de cheminées et poêles

Pour réchauffer votre domicile, et en même temps y ajouter une touche d’authenticité et de convivialité, rien de plus efficace qu’une cheminée. En effet avoir une cheminée chez vous peut non seulement vous procurer de la chaleur en hiver, mais aussi créer un événement autour duquel s’assoient famille et amis. Mais avant de choisir le type de cheminée que vous voulez installer, il est primordial de mettre le point sur deux notions de base :

Le rendement énergétique

c’est le rapport entre la quantité d’énergie consommée et la quantité d’énergie restituée. En d’autres mots, il vous permet de savoir si votre cheminée chauffe bien, avec une utilisation optimale du combustible, ou pas. Il est alors essentiel d’avoir une idée sur le rendement énergétique pour pouvoir se positionner au niveau du budget.

L’état existant de votre domicile

Ne pas avoir une installation de conduit de cheminée au préalable chez vous, pourrait s’avérer coûteux, car la majorité des systèmes à bois en dépendent. Il serait préférable alors de se pencher sur des solutions qui fonctionnent avec un simple système d’évacuation de gaz et de fumée à travers le mur, notamment le poêle ou la cheminée au gaz naturel.

Ceci dit, il existe plusieurs types et modèles de cheminées et de poêles qui varient en fonction du budget, de leur installation, du combustible, de leur emprise au sol etc…

La cheminée à foyer ouvert 

Son principal avantage est son esthétique, car le spectacle des bûches qui y crépitent est tout simplement majestueux. Cependant, vous ne pouvez pas compter sur ce type de cheminée pour réchauffer la maison car son rendement énergétique ne dépasse pas les 15 %. Plus des deux tiers de la chaleur se perd alors en fumée, sauf si vous installer des récupérateurs de chaleur.

La cheminée à foyer ouvert est un véritable plaisir sensoriel, par les odeurs du bois et ses flammes impressionnantes. Pour s’adapter à toutes les tendances décoratives, ce type de cheminée permet la combinaison de plusieurs matériaux. Vous pouvez alors profiter de l’élégance du bois, du marbre ou du granit, de l’authenticité de la pierre ou de la brique, ou encore de la modernité du verre ou du métal vieilli.

Si vous optez pour la cheminée à foyer ouvert, c’est que vous privilégiez l’aspect esthétique et décoratif, vous pouvez toutefois vous réchauffez en l’utilisant comme chauffage d’appoint en restant à proximité du foyer.

L’insert et la cheminée à foyer fermé

Le foyer fermé est une technique ingénieuse qui associe entre l’aspect imposant et décoratif d’un foyer ouvert et l’efficacité énergétique d’un insert. Dotée d’une porte ou d’une vitre pour ceux qui préfère voir le spectacle de feu, la cheminée à foyer fermé peut avoir un rendement énergétique qui atteint les 90 % quand sa porte/Vitre est fermée, c’est-à-dire 8 fois plus qu’une cheminée standard. Et quand l’odeur du bois et le crépitement des flammes vous manquent, une simple manœuvre pour ouvrir cette même porte/Vitre, et le tour est joué.

Comme pour les cheminées traditionnelles, la cheminée à foyer fermé peut s’adapter à toutes les décorations et les designs, avec ses multiples choix de matériaux et d’installation notamment encastrée ou adossée à un mur, en angle, centrale, suspendue, elle peut aussi être équipée d’une porte à gonds ou d’une porte coulissante, plus discrète. Son ouverture (porte/vitre), permet un usage plus sûr, en retenant les projections dans le foyer, et plus propre, en conservant les cendres et les poussières à l’intérieur. En plus, avec un réseau de canalisation adéquat, encastré dans le faux plafond, vous pouvez transférer la chaleur dans d’autres pièces pour ainsi réchauffer une plus grande partie de votre domicile.

Cependant, l’entretien de la vitre et le nettoyage des cendres doivent être effectués après chaque utilisation. Ceci pourrait bien être un inconvénient pour la plupart d’entre nous, mais ces tâches peuvent toutefois être moins fréquentes en installant un système de ventilation des parois et de stabilisation du tirage. Certains modèles de cheminée en sont déjà équipés à l’origine.

En ce qui concerne l’insert, il fonctionne exactement comme la cheminée à foyer fermé, avec le même rendement énergétique, sauf que celui-ci s’encastre dans une cheminée à foyer ouvert déjà existante, sans modifier le bâti. Contrairement à la cheminée à foyer fermé que vous devez construire comme une cheminée standard.

Le poêle

Avec sa compacité, sa facilité d’installation et son rendement énergétiques élevé, le poêle est aussi une solution à mettre en avant si votre budget est limité. En effet, son prix de démarrage ne dépasse généralement pas celui d’une chaudière à gaz. Un budget plus élevé est à prévoir si vous ne possédez pas un conduit de cheminée déjà existant.

  • Le poêle à bois

C’est le type de poêle le plus connu, associant le show de danse des flammes et un excellent rendement allant jusqu’à 90%. Il fonctionne comme la cheminée à foyer fermé ou l’insert, mais il peut en plus, être installé et démonté facilement, et peut donc être déplacé en cas de déménagement. Il existe en fait plusieurs types de poêle à bois tel que le poêle de masse qui est fabriqué avec des matériaux réfractaires comme la brique, le béton ou la pierre. Chose qui lui permet d’accumuler et de restituer la chaleur lentement et jusqu’à 24h après l’arrêt du feu. Son inconvénient serait peut-être son poids qui varie entre 500 KG et 1500 KG.

Ou encore le poêle à granulés qui ne requiert pas de conduit de cheminée, seulement une sortie de fumée à travers un mur. Celui-ci fonctionne grâce à de petits bâtonnets cylindriques composés de sciures de bois compressés, appelé granulés ou pellets. Le bois de chauffage, les granulés de bois et les bûches compressées sont des combustibles peu chers par rapport aux autres combustibles notamment le gaz ou le fioul, et sont donc abordables pour une utilisation fréquente du poêle.

Le poêle à bois n’est généralement jamais collé aux murs pour des raisons de sécurité, il prend alors beaucoup plus de place au sol, et peut nécessiter un emplacement de stockage pour le combustible, car les bûches ne se mettent pas n’importe où et doivent rester à proximité de la cheminée. En revanche un poêle à granulés peut vous éviter ce problème, puisque les pellets sont directement stockés à l’intérieur du poêle. Cela pourrait s’avérer très pratique car, en plus, vous n’aurez pas besoin de le recharger à chaque fois en combustible.

Il est également possible d’opter pour des modèles de poêle à bois pouvant être utilisées en foyer ouvert, pour les personnes qui veulent retrouver l’agréable odeur du feu de bois et entendre le crépitement des bûches enflammées. Toutefois, ces derniers consomment beaucoup plus de bois, avec un rendement énergétique très faible.

  • Poêle à autre combustible

D’autres combustibles peuvent être utilisés pour alimenter votre poêle, tel que :

  • Le pétrole ou le fioul, qui chauffent rapidement, mais dégagent des odeurs gênantes et restent des produits hautement inflammables.
  • Le charbon, dont la combustion est plus performante que celle du bois, mais avec un niveau de pollution beaucoup plus élevé.
  • Le gaz naturel, qui alimente le poêle à partir d’une bouteille ou d’une canalisation, vous évitant ainsi de le recharger à chaque fois.
  • Le bio éthanol, avec son aspect très moderne et sobre, qui ne requiert aucun raccordement, mais qui chauffe très peu et reste cher.
  • Ou encore un système de poêle électrique, simple et pratique, mais qui chauffe relativement très peu aussi. 

Bien que le poêle à bois reste le plus recommandé, vous avez un large choix de poêles qui conviennent à toutes les envies et les styles.

Autres alternatives

  • Le foyer au bio éthanol

C’est un type de cheminée relativement nouveau, qui trouve parfaitement sa place dans les hôtels et les restaurants, un peu moins dans les maisons. En effet, mis à part son esthétique très moderne et son aspect sobre et séduisant, le foyer bio éthanol ne chauffe pas, et son combustible réalisé à partir de betteraves ou céréales distillées reste assez cher. C’est un système alors destiné pour un usage purement décoratif.

  • La cheminée au gaz

La cheminée au gaz naturel, contrairement au bio éthanol, est une solution qui chauffe très bien, avec un rendement énergétique qui atteint les 90%. Elle imite parfaitement la cheminée traditionnelle, mais utilise des bûches en céramique branchées à des bouteilles de gaz ou à un réseau encastré, vous évitant de la recharger en combustible trop fréquemment. La cheminée au gaz est une alternative facile à installer et à utiliser, elle est propre, design et permet un grand nombre de combinaison de matériaux. Toutefois, le combustible reste du gaz naturel, il faudrait alors être plus vigilant et faire attention aux fuites.

LEAVE A COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *