fbpx

Cuves et réservoirs

« Kanebni » Votre référence dans le domaine du bâtiment et de la construction au Maroc.

  • Cuves et réservoirs

Au Maroc, le stockage et la récupération de l’eau de pluie ont depuis longtemps été adoptés par la population, en particulier dans les zones où les eaux superficielles ou souterraines se font difficiles à trouver. Les techniques utilisées consistaient principalement à collecter les eaux pluviales dans des citernes traditionnelles construites « Metfias ou Jobbs » ou des « Rhdirs » aménagés. On trouve également, à plus grande échelle, des techniques d’épandage de crues pour l’irrigation, des terrasses aménagées, des « Khettaras » (système traditionnel de captage d’eaux souterraines), ou encore des « Rabta » et « Tabia ». Ces dernières permettaient de collecter les eaux déversées pendant les périodes de crues ou drainées par le relief au cours des saisons de pluies. Aujourd’hui, et grâce aux avancées technologiques, il existe des réservoirs et des citernes modernes, faciles d’installation, et comme les dispositifs traditionnels, peuvent subvenir à des besoins collectifs ou individuels.

En effet, que ce soit pour récupérer de l’eau de pluie ou bien pour stocker de l’eau potable ou du gaz liquéfié, les cuves et les réservoirs industrialisés s’avèrent très efficaces. Un réservoir d’eau est un contenant hermétique conçu pour stocker de l’eau pouvant provenir de différentes sources, notamment la pluie ou le service des eaux. Il existe plusieurs types de réservoirs, et qui selon la structure, les matériaux et les dimensions, peuvent contenir différents volumes d’eau, et assurer diverses fonctionnalités. Un réservoir de récupération d’eau pluviale peut, par exemple, être sous forme d’une citerne géante, ou bien d’une petite cuve domestique, enterrée ou posée sur le sol. De la même manière, les réservoirs de stockage sont de différents volumes, et peuvent, selon leur vocation, stocker de l’eau, du fioul, du gaz liquéfié etc… En mettant de côté les cuves et les réservoirs d’assainissement, à savoir, les fosses septiques et les mini stations d’épuration, on peut distinguer trois catégories :

  • Récupérateur d’eau pluviale : Cuve, réservoir ou citerne pouvant être enterré ou installé en surface (cuve à eau aérienne), et permettant de collecter et de constituer une réserve d’eau de pluie à usage sanitaire (machine à laver, WC…) ou tout simplement pour arroser un espace vert. Les récupérateurs d’eau pluviale peuvent être fabriqués avec différents matériaux, on trouve notamment, des cuves en béton, en métal, en matériaux de synthèse, des réservoirs et des citernes en matériaux souples ou composites etc…
  • Système de rétention d’eau pluviale : La récupération et la rétention d’eau pluviale à grande échelle, dans des zones à contraintes particulières (marges de manœuvre limitées, sols défavorables…) ou pour un aménagement public (prévention contre les risques d’inondations…), nécessitent des systèmes d’infiltration et de rétention d’eau sophistiqués et adaptés à des besoins spécifiques. Ces systèmes sont nombreux, on en cite les chambres de rétention souterraines, les tunnels d’infiltration etc…
  • Réservoir de stockage de liquides : Les réservoirs de stockage de liquides sont des équipements destinés à contenir différents types de matières, notamment du fioul, du gaz liquéfié (propane, butane…), des produits chimiques etc… ou tout simplement de l’eau. Ces réservoirs peuvent être fixés au sol, enterrés ou mobiles afin de pouvoir les transporter.

Fournisseurs de première ligne