fbpx

Drainage et stabilisation

« Kanebni » Votre référence dans le domaine du bâtiment et de la construction au Maroc.

  • Drainage et stabilisation
Drainage

L’eau n’est pas toujours amicale à notre habitation, car l’humidité est souvent synonyme de problèmes. Une construction sur un sol argileux, limoneux ou ayant une déclivité en direction du bâtiment, accumule d’avantage d’humidité en surface, autour des fondations ou bien le long des murs. La présence de nappes phréatiques ou de sources souterraines favorisent également les montées de capillarité ainsi que la pression hydrostatique qui pénètre dans les fondations et les constructions. En effet, la concentration d’humidité et la stagnation de l’eau fragilise les murs, y crée des fissures et met à mal leur isolation. Des moisissures et des tâches commencent ensuite à apparaître, les revêtements et les peintures intérieures se dégradent et s’effritent petit à petit, la qualité de l’air et l’hygiène peuvent alors être perturbées par les bactéries et les champignons qui s’y installent.

Ceci dit, le drainage peut vous éviter ces désagréments aux conséquences parfois désastreuses en évacuant le surplus d’humidité venant du sol. C’est un système qui consiste à installer des tuyaux (drains) généralement en béton poreux, en terre cuite ou en PVC rigide perforé en bordure des fondations. Ces tuyaux longent le pourtour de la construction, tout en respectant sa configuration, ses abords, ainsi que la nature du sous-sol. Ils sont ensuite protégés par un géotextile couvert de plusieurs épaisseurs de matériaux filtrants (cailloux, graviers, terre, sable) superposés de bas en haut afin de favoriser l’écoulement de l’eau. Le circuit devra également comporter une pente pour l’évacuation, et des regards pour le contrôle et l’entretien. En cas d’une habitation, le diamètre minimum des drains est de 100 mm.

L’évacuation des eaux pluviales ou des excédents de sources souterraines accumulés dans le circuit de drainage, peut s’effectuer de plusieurs manières, notamment, vers le réseau public d’assainissement en se raccordant au tout-à-l’égout. Vous pouvez également opter pour un système d’évacuation vers un puisard ou un puits sec qui stockera le surplus et le restituera en période sèche.

Traitement et stabilisation des sols

Le traitement et la stabilisation des sols sont l’ensemble des solutions qui permettent de valoriser et d’améliorer les sols et les matériaux sur chantiers, afin de préparer la pose d’un revêtement final ou la réalisation d’un ouvrage, notamment une voirie ou un chemin. La stabilisation consiste en effet à incorporer une faible quantité de chaux ou de ciment au sol déjà existant, pour augmenter sa portance (capacité de porter des charges). Cette dernière se doit d’être suffisamment élevée pour ne pas corrompre la solidité et la répartition des charges appliquées sur le sol, en particulier si celui-ci prévoit de recevoir des fondations ou des structures sensibles. La stabilisation de sol est souvent accompagnée d’une étude précise qui détermine, selon la nature du sol (limoneux, argileux…), le type de mélange à utiliser (chaux hydraulique, aérienne, ciment, liant mécanique, hydrocarboné etc…) et les endroits où il doit être appliqué. Il est nécessaire de faire appel à un professionnel qualifié pour la réalisation de ces prestations car ce type de stabilisation requiert une grande technicité et de puissantes machines à transmission intégrale équipées de dispositifs de malaxage de sol et liant. 

Ceci dit, il existe également d’autre solutions de stabilisation de sol, comme les panneaux, les dalles, les blocs alvéolaires et les modules industrialisés de stabilisation, destinés pour les surfaces en graviers, en sable, végétalisées ou en autres revêtements extérieurs. Ces types de stabilisateurs permettent de résoudre les problèmes d’adaptation de sols à certains revêtements et de maintenir un ensemble homogène. Le gravier stabilisé par exemple, sur une surface carrossable, de parking ou sur un chemin piétonnier, consiste à entreposer un stabilisateur sous les granulats pour les empêcher de s’éparpiller sur le sol. Les grilles pour gazon quant à elles protègent la surface végétalisée, et résiste aux charges de voitures et de piétinement. Ces stabilisateurs sont généralement conçus en matériaux de synthèse ou composites.