fbpx

Étanchéité et imperméabilité

« Kanebni » Votre référence dans le domaine du bâtiment et de la construction au Maroc.

  • Étanchéité et imperméabilité

Une habitation n’est réellement protégée de l’air et de l’eau que si ses murs et sa toiture sont étanches. Sinon, l’intérieur du domicile peut subir des dégâts importants, car si l’air pénètre dans l’habitation par le toit par exemple, l’efficacité du chauffage va diminuer, tout comme votre confort thermique. La consommation et la facture énergétique, au contraire, augmenteront pour compenser les déperditions de chaleur dues à la mauvaise étanchéité.

Avec une toiture insuffisamment étanche, l’eau de pluie peut s’infiltrer également, amenant progressivement dans les pièces de l’humidité qui favorise le développement de végétaux indésirables comme les champignons et les moisissures. Les murs vont alors se dégrader, et la qualité de l’air ambiant va diminuer. Les usagers sont aussi susceptibles de développer des pathologies allergiques et respiratoires. Pour vos toitures et terrasses, vous pouvez choisir entre plusieurs types d’étanchéité, selon la nature de la surface et les conditions de pose :

  • Étanchéité bitumineuse : Etant la technique la plus utilisée, elle consiste à fixer une membrane sur la surface avec ou sans adhésif. C’est une solution économique, car son prix est relativement plus abordable. Elle est également légère et nécessite très peu d’entretien.
  • Étanchéité liquide : Utilisée pour les surfaces difficiles et contraignantes, l’étanchéité liquide est une résine qui se répand facilement là où la pose d’une membrane standard s’avère difficile. Elle vous évite le traitement des joints et des soudures.
  • Étanchéité photovoltaïque : Associant un dispositif électrique, une source d’énergie renouvelable et une isolation en bonne et due forme, les plaques photovoltaïques sont soudées à la surface. Chaque module est muni d’une membrane synthétique pour ainsi obtenir une toiture totalement étanche.
Cuvelage

Etant totalement ou partiellement enterrés, Les caves et les sous-sols sont les premières victimes des remontées capillaires. Le drainage est souvent très conseillé pour lutter contre cette humidité tellurique, cependant, la pression de l’eau souterraine peut parfois être trop grande. Impossible à gérer par les drains, les tuyaux s’engorgent et les regards débordent avant que l’eau ne soit évacuée. Cela pourrait causer plus de dégâts que l’absence du système de drainage à cause de l’accumulation de l’eau autour de la construction. Le cuvelage est une solution très efficace pour lutter contre ces problèmes, car son principe est de réaliser un caisson étanche, qui enveloppe toute la surface de l’espace enterré :

  • Cuvelage extérieur : Effectué généralement au cours des travaux de construction, le cuvelage extérieur protège la structure et empêche toute infiltration d’eau grâce à des revêtements plastiques ou élastiques capables de s’adapter à de légers mouvements. Le cuvelage extérieur concerne uniquement les faces extérieures de la cave ou du sous-sol, l’intervention sur les murs et les sols intérieurs pour des travaux d’aménagement, n’affecte pas ses qualités de protection.
  • Cuvelage intérieur : Les parois intérieures reçoivent un enduit hydrofuge ou pelliculaire à base de résine. On peut aussi utiliser des mortiers spécifiques applicables sur une trentaine de millimètres d’épaisseur, en comptant la couche d’accrochage. Une chape étanche assure également la continuité du cuvelage au sol. Cependant, il faut prévoir un vrai travail de décapage des enduits existants, de sablage des peintures ou encore de rebouchage des fissures afin que le résultat soit sans faille. L’intervention sur les parois pour des travaux d’aménagement après le cuvelage intérieur reste à éviter, au risque d’altérer la protection et de créer des zones d’infiltration.
Découvrir également les techniques d’assèchement de murs