fbpx

Blog

« Kanebni » Votre référence dans le domaine du bâtiment et de la construction au Maroc.

Types de coffrages

Coffrages récupérables

Les matériaux utilisés dans le coffrage définissent son type, car ils jouent un rôle décisif dans la praticité de son utilisation, de sa réutilisabilité et de l’aspect esthétique final obtenu :

  • Coffrage métallique

Facile, pratique dans sa mise en œuvre, plus résistant que le bois face à la poussée du béton et permet une réutilisation quasi illimitée. Il assure également l’obtention de surfaces bien planes. Le coffrage métallique peut être modulaire, en acier, en aluminium ou les deux à la fois, et est surtout utilisé pour des ouvrages conséquents à cause de son coût plus élevé.

  • Coffrage en bois

Le coffrage en bois est le type de coffrage le plus standard, et le plus utilisé au Maroc, notamment dans la construction d’habitations individuelles. Il est très facile à manipuler en raison de sa légèreté et ne nécessite pas de technicité particulière. Son coût est beaucoup plus abordable que celui du coffrage métallique, et donner des résultats esthétiques très appréciés grâce à la texture du bois.

  • Coffrage en matériaux de synthèse

Le matériau de synthèse est surtout utilisé dans la peau du coffrage (surface interne du moule), afin de donner une bonne qualité de parement et de permettre un décoffrage facile. Ces matériaux peuvent être de la résine synthétique, du polyéthylène, du polystyrène expansé, du PVC … On peut même avoir des reliefs variés sur la surface du béton avec des matrices synthétiques thermoformées ou sculptées.

  • Coffrage composite

Les coffrages composites se compose généralement de panneaux composites en fibres de bois ou en contreplaqué installés sur une ossature en métal. Ils présentent également d’excellentes propriétés techniques et permettent la mise en œuvre de grands ouvrages. Ils sont moins onéreux que les coffrage métalliques et un peu plus chères que ceux en bois.

Coffrages perdus

Comme son nom l’indique le coffrage perdu n’est utilisable qu’une seule fois, et devient irrécupérable après la coulée du béton. Son principal avantage est qu’il ne nécessite aucun démontage, permettant une mise en œuvre rapide et efficace. Toutefois, il faudrait faire attention aux petites cavités (nids d’abeilles) qui se forment à cause de l’adhérence limitée dont pourrait souffrir quelques types de coffrages perdus, et qui deviennent indétectables une fois l’opération achevée.

Coffrages spéciaux

  • Coffrage grimpant

Le coffrage grimpant est une solution de coffrage d’une grande sophistication qui est conçue pour les ouvrages à grande hauteur. En effet, quand il s’agit d’une construction haute et répétitive, il serait intéressant de pouvoir déplacer le coffrage de bas en haut, sans pour autant démonter et réassembler le tout. Pour ce faire, le coffrage grimpant repose sur des mécanismes automatiques de déplacement sur rails et d’accrochage (vérins et boulons) fixé sur la partie du béton déjà coulée et durcie.

  • Coffrage glissant

Les coffrages glissants sont principalement utilisés pour la réalisation de trottoirs, de bordures, de murets ou de caniveaux etc…, le long d’une trajectoire de manière rapide et moins coûteuse. Il est effectué par un engin spécial contenant le béton frais et se déplaçant à faible vitesse, mais en continu. Cette technique permet d’éviter la mise en place manuelle du coffrage et la reprise du coulage.

  • Coffrage gonflable

Également appelé coffrage pneumatique, le coffrage gonflable est l’une des solutions les plus efficaces pour les coulées de canalisations d’eau, de conduites en béton et d’éléments préfabriqués. L’idée est d’utiliser un gonfleur (d’air comprimé) pour gonfler un système de coffrage en matière souple qui constituera, avec ou sans autres coffrages complémentaires, le moule qui donnera forme à la coulée du béton. Ses avantages sont multiples, on en cite les durées records de sa mise en place, un décoffrage facile et rapide grâce à sa non-adhérence au béton et au système de dégonflage, ainsi qu’un nombre relativement réduit de mains d’œuvre, induisant une économie conséquente du budget.

LEAVE A COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *